Déduction fiscale de vos dons : pas de changement pour 2017

Déduction fiscale de vos dons : pas de changement pour 2017

  Beaucoup se demandent quel sera l'impact du prélèvement à la source, annoncé initialement pour ...

Accueil des migrants : lettre ouverte des associations au Président de la République

Accueil des migrants : lettre ouverte des associations au Président de la République

Monsieur Emmanuel MACRON Président de la République PALAIS DE L’ELYSEE 55 RUE DU FAUBOURG SAINT-H...

Lettre aux député-e-s : proposition d'amendement des articles 27 et 28 de la loi de programmation et d'orientation sur le redressement de la justice

Lettre aux député-e-s : proposition d'amendement des articles 27 et 28 de la loi de programmation et d'orientation sur le redressement de la justice

Retrouvez ci-dessous la lettre inter-associative aux député-e-s, signée par le CASP-ARAPEJ, relative...

  • Déduction fiscale de vos dons : pas de changement pour 2017

    Déduction fiscale de vos dons : pas de changement pour 2017

  • Accueil des migrants : lettre ouverte des associations au Président de la République

    Accueil des migrants : lettre ouverte des associations au Président de la République

  • Lettre aux député-e-s : proposition d'amendement des articles 27 et 28 de la loi de programmation et d'orientation sur le redressement de la justice

    Lettre aux député-e-s : proposition d'amendement des articles 27 et 28 de la loi de programmation et d'orientation sur le redressement de la justice

Elodie ROCHELLE

 

Elodie Rochelle est assistante sociale au pôle familles monoparentales depuis septembre 2008.

Pouvez-nous dire quel a été votre parcours professionnel avant le CASP ?

Après l’obtention de mon Diplôme d’État en 2002, j’ai souhaité m’orienter assez naturellement vers le milieu de la polyvalence afin d’acquérir une expérience que l’on peut qualifier de « généraliste ». Ainsi, j’ai été recrutée au Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris où j'ai exercé successivement auprès de trois arrondissements (11e, 4e et 8e). J’ai principalement évolué au sein de la polyvalence de secteur mais également en polyvalence de catégorie. Estimant avoir fait mon temps en polyvalence et n’étant pas pleinement satisfaite de l'aide apportée aux usagers par manque de temps, en raison du trop grand nombre de prises en charge, et par manque de moyens, j’ai décidé de postuler en structure d’hébergement. Ce choix s’est fait avec l'envie d'effectuer un travail plus en proximité avec le public suivi, notamment dans le cadre d’un lieu de vie.

En quoi consiste vos missions auprès des femmes d’Eglantine et comment s'articulent-t-elles avec celles des CESF, des éducateurs, de la puéricultrice et de l'auxiliaire de puériculture?

A mon arrivée à Eglantine, j’intervenais auprès des deux dispositifs d’accueil mis en place dans la structure: l’urgence principalement et l’insertion. A présent, il existe deux équipes distinctes de travailleurs sociaux et paramédicaux au sein d'Eglantine : l'une intervenant auprès des familles accueillies dans le cadre de l'urgence composée de deux AS, d'une puéricultrice et d'une auxiliaire de puériculture ; et l'autre assurant l'accompagnement des familles en insertion avec trois CESF, une AS, deux monitrices éducatrices et un éducateur de jeunes enfants.

Compte tenu de l’évolution du pôle et du choix que j’ai eu la possibilité de faire, j’occupe donc le seul poste d'AS dans le dispositif insertion. Mes collègues CESF et moi-même nous nous partageons l'ensemble des situations en insertion. Nous intervenons chacune sur Eglantine plus une deuxième structure du pôle qui en comprend trois au total : la Maison d'Accueil Eglantine, la Maison d'Accueil Trévise et la Résidence sociale Championnet. Eglantine restant la « Maison mère » avec nos bureaux principaux sur place.

Mes missions ne diffèrent pas de celles des CESF, elles consistent en l'élaboration d'un diagnostic social et d'un plan d'intervention auprès des mères et de leur(s) enfant(s) dans le cadre d’une prise en charge globale avec pour finalité leur sortie en logement. Cela signifie que nous accompagnons et nous soutenons chacune des familles dont nous sommes référentes dans des domaines très variés (administratifs, emploi, santé,  protection de l’enfance etc.) en fonction de leurs besoins et de notre évaluation sociale. Ce travail s’effectue dans une organisation en co-référence avec nos collègues éducateurs, référents des enfants par tranche d'âge, pour chacune des familles hébergées dans le cadre de l’insertion. Ainsi, nous fonctionnons en binôme ou trinôme voire même en quadrinôme lorsque les familles ont plusieurs enfants d'âge différent! Cela permet de croiser nos évaluations respectives et de nous soutenir dans l'accompagnement des familles avec les spécificités de chacun.

Vous êtes également assistante sociale au sein de la maison d’accueil Trévise qui s’est ouverte le 23 octobre dernier, quelle est la répartition de votre temps de travail entre les 2 structures ? En quoi vos missions diffèrent-elle ?

J’accompagne 12 familles à Trévise sur un total de 18 accueillies. J’interviens deux jours et demi par semaine sur place actuellement. Mes missions sont identiques à celles exercées sur Eglantine, c’est le public qui diffère un peu. Nous accueillons des mères avec un seul enfant, plutôt en bas en âge, dans des studios avec kitchenette. Sur place, il y a uniquement en permanence un agent à l’accueil. De ce fait, nous cherchons à admettre des familles autonomes capables de gérer le quotidien. Il est prévu de donner la priorité des places de Trévise aux familles d’Eglantine plutôt en fin de parcours d’insertion. Jusque-là, peu de familles ont accepté de changer de structure. Cela nécessite donc l’accueil de familles venant de l’extérieur avec parfois, au final, un public similaire à celui d’Eglantine !

Lu 2732 fois

NEWSLETTER

Restez informé de l'actualité du CASP en recevant notre lettre d'information :


Après avoir cliqué sur "S'inscrire", vous recevrez un email vous invitant à valider votre inscription.

NOS STRUCTURES

IMPLANTATIONS

EMISSIONS RADIO

VIDEO

DERNIER CASPINFO

CASP - Centre d'Action Sociale Protestant

20 rue Santerre - 75012 Paris

Copyright © 2017 | Nous contacter