Loi asile-immigration : un projet déséquilibré qui inquiète les associations

Loi asile-immigration : un projet déséquilibré qui inquiète les associations

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUN DU 21 FÉVRIER 2018, SIGNÉ PAR LE CASP Le gouvernement a présenté le pro...

« Parlementaires, après vos visites de prison, observez l’ensemble du parcours pénal »

« Parlementaires, après vos visites de prison, observez l’ensemble du parcours pénal »

Mesdames, Messieurs les députés, membres de la Commission des lois, En novembre dernier, vous ave...

  • Loi asile-immigration : un projet déséquilibré qui inquiète les associations

    Loi asile-immigration : un projet déséquilibré qui inquiète les associations

  • Recours des associations contre la circulaire du 12 décembre : la décision du Conseil d’Etat retient l’essentiel des points soulevés par les associations

    Recours des associations contre la circulaire du 12 décembre : la décision du Conseil d’Etat retient l’essentiel des points soulevés par les associations

  • « Parlementaires, après vos visites de prison, observez l’ensemble du parcours pénal »

    « Parlementaires, après vos visites de prison, observez l’ensemble du parcours pénal »

Monique BARRAULT

Monique BARRAULT est bénévole au service Emploi depuis octobre 2009

1/ Vous êtes aujourd’hui plus de 70 bénévoles au CASP à offrir un peu de votre temps et de votre savoir-faire ; vos motivations, vos compétences et votre domaine d’intervention sont toujours plus variés.

Comment avez-vous rencontré et choisi le CASP ?

En tant que responsable du dispositif d'insertion dans un grand établissement public pendant 16 ans,  j'ai recruté, suivi, accompagné des personnes en difficultés professionnelles et souvent sociales dans un parcours leur permettant de réintégrer le monde du travail, de se professionnaliser, tout en faisant progresser leurs conditions de vie. Aussi, j'ai toujours privilégié des partenaires qui œuvraient en complémentarité de mon action, car les efforts conjugués sont indispensables pour favoriser un retour durable et stable dans l'emploi.

J'ai rencontré la même vision de l'insertion auprès des conseillers du CASP qui ont été des partenaires pendant plus de 10 ans.

Devenue retraitée, c'est tout naturellement que j'ai décidé d'apporter une contribution sociale auprès d'un public que je connais bien, et souhaité le faire dans une structure comme le CASP dont je connais et partage les valeurs.

2/ Comment organisez-vos vos interventions au service Emploi et sur quoi mettez-vous l’accent auprès des personnes que vous rencontrez ?

Ma prestation au CASP porte sur la préparation à l'entretien d'embauche, au rythme d'un jour par semaine, dans des entretiens individuels d'une heure et demie. Les rendez-vous sont fixés par les conseillers d'insertion et concernent principalement des personnes pour qui la démarche de recherche d'emploi est assez avancée : projet professionnel établi et CV au point. Pour d'autres, il s'agit de valider la pertinence du projet au regard de la réalité du secteur professionnel visé.

L'entretien d'embauche est une étape décisive qui ouvre la voie sur le devenir professionnel. Aussi, pour le réussir, il convient de le préparer. Retracer son parcours, chercher des liens, des enchainements entre chaque activité, repérer ce qui est transférable, ce qui est à valoriser, et trouver les mots pour le dire. En l'absence de travail d'auto-analyse, mon action consiste à aider la personne - avec empathie, mais avec exigence - à définir, voire découvrir ses points-forts, ses qualités, à faire ressortir l'aspect positif de ses expériences professionnelles à travers son savoir-faire et son savoir-être, et enfin, l'aider à construire un discours clair et précis.

Cet exercice va, parallèlement, permettre à la personne de se connaître mieux, de restaurer son image, de retrouver de la confiance, de l'estime de soi, ce qui fait souvent défaut lorsque l'on se trouve en marge du monde du travail.

Mais les freins restent nombreux. Par exemple, certaines personnes éprouvent une grande difficulté à parler d'elles-mêmes parce qu'elles ne l'ont jamais fait ou n'en voient pas l'intérêt. D'autres sont découragées ou trop stressées par peur de ne pas réussir et de perdre ensuite leur logement. Ces états négatifs vont bien évidemment à l'encontre de l'assurance qui doit être de mise à l'entretien.

Il faut du temps, des explications, de la conviction, pour qu'une personne prenne bien conscience de l'enjeu d'un entretien d'embauche, donc de l'importance de se poser toutes les questions qui lui donneront des clés pour être à l'aise le moment venu.

4/ Intervenez-vous ailleurs comme bénévole ?

Depuis un an, j'interviens également sur le registre de l'emploi auprès d'une Mission locale de proche banlieue, ancienne structure partenaire au même titre que le CASP. Le public accueilli ici est celui des jeunes qui sont pour une bonne part, en recherche de leur premier emploi. Ma prestation est organisée différemment et plus réduite.

Depuis 15 ans, je suis trésorière d'une association culturelle.

Ponctuellement, j'apporte mon concours à des associations humanitaires en aidant à des tâches administratives et en participant à la vente d'objets artisanaux ou de produits du commerce équitable.

Lu 2172 fois

NEWSLETTER

Restez informé de l'actualité du CASP en recevant notre lettre d'information :


Après avoir cliqué sur "S'inscrire", vous recevrez un email vous invitant à valider votre inscription.

NOS STRUCTURES

EMISSIONS RADIO

VIDEO

DERNIER CASPINFO

CASP - Centre d'Action Sociale Protestant

20 rue Santerre - 75012 Paris

Copyright © 2017 | Nous contacter