Retour sur une opération d’accueil d’urgence de migrants

Retour sur une opération d’accueil d’urgence de migrants

Le 7 juillet dernier, le CASP se préparait à accueillir dans l’urgence des migrants évacués des camp...

Appel de la FEP pour l'hébergement des réfugiés

Appel de la FEP pour l'hébergement des réfugiés

Accueil des réfugiés : devenir hébergeur   Depuis septembre 2014, la FEP (Fédération de l'Entraide...

La CAFDA et l' AT-SA emménagent dans de nouveaux locaux

La CAFDA et l' AT-SA emménagent dans de nouveaux locaux

Vendredi 28 juillet, le CASP signait un bail pour installer les services de la CAFDA et de l’AT-SA (...

  • Retour sur une opération d’accueil d’urgence de migrants

    Retour sur une opération d’accueil d’urgence de migrants

  • Appel de la FEP pour l'hébergement des réfugiés

    Appel de la FEP pour l'hébergement des réfugiés

  • La CAFDA et l' AT-SA emménagent dans de nouveaux locaux

    La CAFDA et l' AT-SA emménagent dans de nouveaux locaux

Actualités

Actualités (12)

Le 7 juillet dernier, le CASP se préparait à accueillir dans l’urgence des migrants évacués des campements de la Porte la Chapelle.

 

C’est dans le gymnase des Vignoles, situé dans le 20ème arrondissement de Paris que les volontaires du CASP ont accueilli dès l’arrivée du bus 110 migrants en provenance des campements démantelés de la Porte de la Chapelle.

Plus de 40 volontaires -salariés et bénévoles- ont apporté leur soutien pour installer les équipements, distribuer les produits de première nécessité, ainsi que pour donner aux exilés les premières informations nécessaires à leur démarche de demandeur d’asile.

Tous ont participé au bon déroulé de cet accueil dans un contexte délicat dans la mesure où l’adresse du gymnase n’a été communiquée que le matin même de l’opération.

 

 

Cette opération a pris fin le 27 juillet après 20 jours d’ouverture. Après une consultation des souhaits de chacun, les 68 personnes présentes à l’heure de la fermeture ont bénéficié d’une orientation soit en province soit sur Paris.

50 d’entre elles ont été orientées vers un centre d’hébergement semi-collectif dans les Bouches-du-Rhône, et les 18 autres vers un centre d’hébergement d’urgence Parisien, dans l’attente de place en hébergement adapté.

 

Avec l’appui des équipes du Pôle Asile, toutes les personnes hébergées qui le souhaitaient  ont pu être reçues en entretien, pour une évaluation de leur situation individuelle. Près de la moitié d’entre elles avaient déjà entamé des démarches.

Toutes se sont vues remettre le document d’évaluation de leur situation pour les aider dans la poursuite de leur parcours de demandeur d’asile qui est parfois complexe, et dans  tous les cas technique. Parallèlement, les équipes ont transmis les préconisations d’orientation élaborée pour chacun d’eux auprès de la DRIHL et de l’OFII pour assurer la continuité de leur parcours.


Afin d’illustrer la diversité des situations des personnes,  voici quelques chiffres :

  • 26 personnes souhaitant demander l’asile dont 21 sans réussir jusqu’alors à avoir accès aux structures dédiées, et 5 personnes ayant déjà un 1er rendez-vous auprès du GUDA (préfecture et OFII)
  • 18 personnes avaient obtenu le statut de demandeurs d’asile (3 en procédure normale 4 en procédure accélérée et 11 placée sous convention Dublin)
  • 10 personnes ayant déjà obtenu le statut de Réfugié
  • 1 personne déboutée de sa demande d’asile
  • 1 personne en cours d’organisation d’un retour volontaire dans son pays
  • 1 personne en recours pour reconnaissance de son statut de mineur

Accueil des réfugiés : devenir hébergeur

 

Depuis septembre 2014, la FEP (Fédération de l'Entraide Protestante) coordonne l’accueil et l’accompagnement de réfugiés du Moyen-Orient au sein des foyers et paroisses protestants. Pour poursuivre cette action pilotée par la Plateforme protestante pour l’accueil des réfugiés la Fédération besoin de recevoir de nouvelles propositions d’hébergement.

 


Toute personne physique ou morale (association, collectivité, entreprise) susceptible d’offrir pour les réfugiés une résidence digne et équipée peut devenir hébergeur. La FEP recherche des solutions d’hébergement partout en France pour des capacités d’accueil variables (de 1 à 10 personnes : couple avec des enfants en âges, familles nombreuses, etc.) :

 

  • Les hébergements proposés doivent être décents, équipés et accessibles en transports en commun, disponibles pour une durée de trois mois minimum, et garantissant une intimité suffisante aux personnes accueillies ;
  • Des groupes d’accueils (collectif) disposant de capacités humaines et financières suffisantes pour accompagner les personnes accueillies dans leurs premières démarches administratives et leur parcours d’insertion (environ 9 mois) doivent être constituer.

 

Pour formuler une offre d’hébergement, il convient de prendre contact auprès de la Plateforme protestante pour l’accueil des réfugiés qui échangera ensuite sur la proposition. Après validation de l’offre, la Plateforme propose d’héberger une famille en tenant compte des caractéristiques de l’hébergement proposé et des informations dont elle dispose sur la situation de la famille (composition familiale, niveau de langue, métiers, vulnérabilités).


Pour plus d’informations :

> Consultez le Guide pratique d’accueil des réfugiés chez les particuliers sur www.fep.asso.fr

> Contacter la Plateforme protestante pour l’accueil et l’accompagnement des réfugiés au 01 48 74 53 88 ou Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Vendredi 28 juillet, le CASP signait un bail pour installer les services de la CAFDA et de l’AT-SA (Accueil Temporaire  - Service de l’Asile) dans de nouveaux locaux.

 

Afin d’assurer des conditions toujours meilleures, à la fois pour les personnes accueillies et pour les salariés, ce sont 1850 m² répartis sur cinq niveaux (sous-sol, rez-de-chaussée, mezzanine, et deux étages) qui permettront d’exercer les missions d’accueil et de coordination des familles demandeuses d’asile réalisées par ces deux structures. Quatre entrées distinctes sont également disponibles ainsi que deux places de parking.

Situés rue du Faubourg-Saint-Denis à proximité de la Gare du Nord, ces locaux facilement accessibles accueillaient un ancien showroom de tapis persans, dont le propriétaire a adhéré et soutenu le projet du CASP.

Une phase de travaux, ainsi que l’implantation des bureaux sont encore à réaliser avant que la CAFDA et l’AT-SA ne puissent y exercer leur activité quotidienne.

 

Plus d'informations sur la CAFDA du Pôle Asile

 

Alors que le Président de la République et le Premier Ministre viennent de présenter les priorités du quinquennat et que le gouvernement s’apprête à fixer les orientations budgétaires pour le pays, le Collectif des Associations Unies souhaite faire part de ses plus vives inquiétudes. L’ambition de venir à bout de la pauvreté qui concerne 8.8 millions de personnes, et du mal-logement qui touche 4 millions de personnes, contraintes de vivre à la rue ou dans des conditions de logement inacceptables, ne semble à ce stade pas inscrite à l’agenda du gouvernement malgré l’urgence sociale qui sévit dans le pays.

Le Collectif des Associations Unies, qui regroupe 34 organisations de lutte contre les exclusions impliquées dans le champ du logement et/ou de l’hébergement, se réjouit de l’ambition affichée par le gouvernement en matière de rénovation thermique et de lutte contre les passoires thermiques. En revanche, il est particulièrement inquiet de la faiblesse du plan d’accueil des migrants annoncé le 12 juillet dernier. Il appelle donc à rehausser rapidement les objectifs de création de places en CADA (à hauteur de 40 000 durant le quinquennat contre les 7 500 annoncées), à réaffirmer avec force le principe de l'inconditionnalité de l’accueil en hébergement et à apporter immédiatement des réponses dignes aux personnes vivant à la rue ou en campement à Grande-Synthe, Calais comme dans tout le reste du pays.


Le Collectif est également particulièrement préoccupé par les propos tenus par le Premier Ministre quant aux prétendues économies qui pourraient être réalisées sur les aides au logement. La nécessaire construction de logements sociaux et très sociaux et la mobilisation du parc privé à vocation sociale appellent le déploiement de moyens financiers conséquents. C’est une des conditions majeures pour mettre concrètement en œuvre le plan quinquennal pour le « logement d’abord », annoncé par le Ministre de la cohésion des Territoires et salué par les associations.


Par ailleurs, les aides personnelles au logement (APL) ont d’ores et déjà été recentrées sur les ménages modestes et pauvres et ont fait l’objet de mesures d'économies depuis de nombreuses années, de sorte qu’elles ne couvrent pas suffisamment les charges des locataires et sont déconnectées par rapport à la réalité des loyers. Raison pour laquelle le Collectif appelle aujourd'hui à leur revalorisation, conjointement à la mise en œuvre d’une réelle politique d’encadrement des loyers en application de la loi ALUR, afin de faire baisser les prix à la location dans le secteur privé, et au renforcement de la sécurisation des risques locatifs.


Pour toutes ces raisons, le Collectif rappelle la nécessité d’adopter une loi de programmation financière et un plan pluriannuel incluant l’ensemble des politiques publiques de lutte contre les exclusions et le mal-logement.

 

 

Contacts Presse

 

Fédération des Acteurs de la Solidarité : Marguerite Bonnot : 01 48 01 82 32 / Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Fondation Abbé Pierre : Mighelina Santonastaso : 06 23 25 93 79

Lors de sa séance du 24 juin 2017, l’Assemblée générale du CASP a adopté à l’unanimité son nouveau projet associatif :

 

« Ensemble, un nouvel élan pour combattre l’inacceptable »

 

Cliquez ci-dessous pour télécharger ce nouveau projet associatif

 

 


 


Retour sur une année d’élaboration ...

 

Etapes de concertation



 

Large concertation : 251 personnes participantes

 

  • Enquêtes – questionnaire en ligne

165 questionnaires intégralement complétés ; soit 21% des équipes du CASP.

 

  • 3 groupes d’entretiens collectifs

17 personnes impliquées

 

  • Consultation des personnes accueillies

56 personnes accompagnées par le CASP se sont exprimés.

 

  • 13 Entretiens avec nos partenaires extérieurs

Aurore, la Cimade, Emmaüs Solidarité, la DRIHL Régionale, la DASES, la mairie du 12ème Paris, la SNCF, la DDCS 91, la mairie de Bourg la Reine (92), le bailleur I3F, la Ville de Paris, l’OFII, la direction interrégionale des services pénitentiaires.

 

Groupes de travail thématiques  : 45 participants- 3 ateliers thématiques – 9 réunions

Tous les pôles du CASP représentés. Tous les acteurs qui font le CASP aujourd’hui se sont mobilisés :

  • 16 administrateurs (dont le Président, 4 membres du bureau et 11 membres du conseil d’administration)
  • 16 membres des équipes (dont 2 bénévoles, 5 salariés et 9 cadres)
  • 13 directeurs (dont le directeur général, 9 directeurs de pôle et 3 membres de la direction générale)

 

Etapes des choix et de synthèse



La définition des priorités associatives

24 et 25 mars 2017 : Séminaire administrateurs-directeurs

30 participants, dont le président et le directeur général ainsi que :

  • 13 administrateurs
  • 9 directeurs de pôle
  • 6 directeurs siège

 

La synthèse des travaux : l’écriture du projet

Un Comité de rédaction

  • 3 administrateurs et 4 directeurs

Un Comité de relecteurs

  • Le président, le directeur général et 1 administrateur

 

La coordination des travaux assurée par le comité de pilotage

Composé de 3 administrateurs et 3 directeurs, il s’est réuni 10 fois dont 3 en présence du Cabinet Copas, qui a accompagné le CASP

 

L’adoption par l’Assemblée générale du 24 juin 2017


 

Après présentation des axes du nouveau projet associatif, suivi d’un échange et amendement, le texte a été adopté à l’unanimité par les membres de l’assemblée générale

 

 

Un projet ambitieux et rassembleur ...


Période 2017 - 2022

Les idées forces :

  • Une œuvre commune des adhérents, bénévoles et salariés du CASP
  • Démarche participative
  • Réunion de 3 associations : le CASP, l’ARAPEJ, la Clairière


Un projet fédérateur !


A chacun d’entre nous de le faire vivre, le faire nôtre et lui donner toute sa résonance dans nos pratiques quotidiennes auprès des personnes accompagnées.

Le Centre d’Action Sociale Protestant, notre CASP, a beaucoup évolué ces dernières années. Le conseil d'administration a jugé nécessaire de revisiter le projet associatif.
Le nouveau projet "Ensemble, un nouvel élan pour combattre l'inacceptable", sera soumis à l'approbation de l'assemblée générale qui se tiendra le samedi 24 juin 2017 à 9h30 à :


l’Association des Etudiants Protestants de Paris (AEPP)

4 rue Titon – 75011 Paris

(métro Rue des Boulets, ligne 9, ou Faidherbe-Chaligny, ligne 8)

Venez nombreux pour lui donner toute sa légitimité ! (Le règlement de la cotisation 2017 est nécessaire pour pouvoir voter ; il pourra s'effectuer sur place).

 

L'Ordre du jour de l'assemblée générale du 24 juin :

1. Rapport moral du Président  (résolution numéro 1).

2. Rapport du directeur général.

3. Projet associatif (résolution numéro 2).

4. Rapport financier.

5. Rapport du Commissaire aux comptes.

6. Approbation des comptes 2016 et affectation du résultat  (résolution numéro 3).

7. Approbation du budget 2017 (résolution numéro 4)

8. Renouvellement du conseil d'administration (résolution numéros 5 à 8).

9. Montant des cotisations 2018  (résolution numéro 9).

10. Questions diverses.

Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires, en charge des politiques de prévention contre la précarité et l’exclusion dans le champ du logement et de l’hébergement a reçu mardi 6 juin les grandes fédérations et associations du secteur, ainsi que les porte-paroles du collectif des associations unies. Cette première rencontre a permis d’échanger sur l’élaboration d’un plan quinquennal pour le « logement d’abord », annoncé par M. Emmanuel Macron à l’occasion de la remise du 22ème rapport sur le mal logement de la Fondation Abbé Pierre, le 31 janvier dernier. Le CASP était présent et représenté par Gilles Petit-Gats, son Directeur Général.

 

Vous retrouverez ci-dessous le communiqué de presse du Ministère de la Cohésion des territoires :

 

Ainsi que le compte-rendu de la rencontre par le Collectif des Associations Unies :

 

Les réservations sont maintenant disponibles ! Voir plus bas pour réserver vos places

 

Pour fêter les 20 printemps du service Numéro Vert de l'ARAPEJ, le CASP organise un concert solidaire le samedi 20 mai 2017, à 20 heures.

Avec le Chœur Allegretto de l’Église Protestante Unie de Montparnasse-Plaisance, dirigé par Christian Ramamonjisoa – dont les recettes seront versées au Numéro Vert.

Au programme : musique baroque française, avec des pièces de Charpentier, Delalande, Campra.

Lieu du concert :

Eglise Protestante Unie de Montparnasse Plaisance

95 rue de l'Ouest - 75014 Paris Visualiser l'adresse sur Google Maps

Prix de la place : 20€ au tarif standard, ou 30€ au tarif "soutien"

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour acheter ou réserver vos places en ligne - Paiement sécurisé :

Achetez vos places

Vous souhaitez régler par chèque ?

Adressez votre paiement à : CASP-Numéro vert Arapej - 88, rue Robespierre 93100 Montreuil.

Merci d'indiquer au dos "pour le Numero Vert" ainsi que :

  • votre nom
  • le nombre de places (1 place = 20 € au tarif standard, ou 30 € au tarif "soutien")
  • vos coordonnées.

Les places vous seront alors transmises par courrier avant le concert. Vous pourrez également les retirer sur place.

Pour toute question sur l'événement ou la réservation de vos places :

Téléphone : 01.43.72.98.39 - Email : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


 

Numéro Vert ARAPEJ

Créé par l’Arapej en 1997, le Numéro vert est une plate-forme téléphonique d’accès au droit,  destinée à répondre aux besoins d’informations juridiques exprimés par les détenus et les proches des détenus. Douze ans plus tard, en 2009, ce numéro devient accessible en détention et les détenus peuvent directement appeler le “Numéro vert Arapej” (considéré comme un numéro dit « humanitaire », au même titre que “Croix-Rouge écoute les détenus” et “Sidaction”). Le nombre d’appels émanant des personnes détenues augmente très rapidement jusqu’à représenter aujourd’hui près de 95 % des appels traités. Face à l’encombrement de la ligne du Numéro vert, une ligne dédiée aux appels des familles et des proches est créée en 2015. Enfin, quelques rares appels proviennent de professionnels (travailleurs sociaux, etc.) ou de bénévoles (visiteurs de prison, etc.) qui ont besoin de renseignements pour aider les personnes détenues qu’ils accompagnent. Le Numéro vert a pour principaux objectifs de donner une information juridique et/ou sociale fiable pour que le détenu puisse exercer ses droits et faire les démarches nécessaires pour résoudre des problématiques complexes, ce qui constitue un préalable nécessaire pour un parcours d’insertion réussi. En 2016, le Numéro vert a traité 7.787 appels et répondu à 9.061 questions de détenus. Ce service téléphonique est très peu financé par les pouvoirs publics. Ses financeurs sont des fondations comme : la Fondation M6, le Fonds Barreau de Paris Solidarité, la Fondation Clarence-Wesburry, etc.

Plus d'informations sur le Numéro Vert en cliquant ici.

Faire rimer solidaire et concert.

Faire rimer solidaire et concert. C’est autour de cette volonté, aidé par les rythmes et voix d’artistes internationaux tels que Faada Freddy, Culcha Candela, Bagarre ou Awa Ly, que se sont rassemblées plus de 700 personnes désireuses de soutenir la cause des familles migrantes dans un esprit festif.

Le concert en faveur des familles et enfants réfugiés -organisé par l’OFAJ (Office Franco-Allemand pour la Jeunesse) en partenariat avec la Ville de Paris-  qui a eu lieu le 26 janvier dernier dans la mythique salle parisienne de l’Elysée Montmartre, a rencontré un vif succès auprès d’un public à la fois engagé et dynamique, avec la volonté de faire bouger les lignes et les consciences sur la question de l’accueil des populations migrantes.

Le CASP était bien entendu présent pour accueillir, renseigner et sensibiliser les personnes sur ce sujet.

Sandrine Poutonnet, responsable communication et Laeticia Kusuamina, responsable de Jardin du Monde ont pris la parole pour présenter l'association et la structure bénéficiaire des recettes du concert.

Le CASP, a bénéficié de la moitié des recettes du concert, soit 4350 € qui sera versé à à Jardin du Monde.

Il s'agit d'un centre d’hébergement d’urgence pour accueillir des femmes enceintes et avec enfants demandeuses d'asile.

Grâce aux recettes du concert le centre pourra notamment concrétiser un projet d'activités physiques dédié aux enfants de 3 mois à 10 ans : psychomotricité, éveil corporel, yoga maman-bébé, danse et sports d'équipe.

 

Jeudi, 09 Février 2017 10:56

Lancement de "L'Autre Campagne"

Mercredi 8 février a marqué le début "L'Autre Campagne", la campagne 100% réseaux sociaux de déconstruction des préjugés, à l'initiative du Collectif des Associations Unies -dont est membre le CASP- et le collectif Alerte.

Fédérée autour du hashtag #DansLaVraieVie, cette campagne aura pour but de défaire les idées reçues associées aux publics les plus fragiles (chômeurs, allocataires des minimas sociaux, réfugiés ...) en les opposant à la réalité des situations, en s'appuyant sur des faits clairs et établis.

Basée sur un mécanisme de viralité grâce à l'action conjointe de 50 associations de renom, cette campagne sera menée de façon régulière sur Twitter et Facebook durant toute la période pré-électorale, généralement propice aux dérapages de personnalités politiques sur ces sujets.

Visuel de campagne #DansLaVraieVie

Un site de campagne a été lancé conjointement, sur lequel seront posté les supports au fur et à mesure :

Vous pouvez prendre part à cette campagne en aimant, en retweetant ou en vous exprimant sur ces interventions.

Retrouvez le CASP sur les réseaux sociaux:

NEWSLETTER

Restez informé de l'actualité du CASP en recevant notre lettre d'information :


Après avoir cliqué sur "S'inscrire", vous recevrez un email vous invitant à valider votre inscription.

NOS STRUCTURES

IMPLANTATIONS

EMISSIONS RADIO

VIDEO

DERNIER CASPINFO

CASP - Centre d'Action Sociale Protestant

20 rue Santerre - 75012 Paris

Copyright © 2017 | Nous contacter