Vous pouvez dès maintenant consentir un don en ligne au CASP

Vous pouvez dès maintenant consentir un don en ligne au CASP

Une nouvelle page a été ajoutée au site internet du CASP, qui permet de déclencher un don avec ...

Visite de la ministre des solidarités et de la santé au CHS Servan

Visite de la ministre des solidarités et de la santé au CHS Servan

Vendredi 20 juillet Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé a choisi le CHS Servan dans...

Retour sur l'Assemblée générale du 23 juin

L’Assemblée Générale de ce début d’été 2018 s’est tenue comme l’année précédente à l’AEPP, le foyer ...

  • Vous pouvez dès maintenant consentir un don en ligne au CASP

    Vous pouvez dès maintenant consentir un don en ligne au CASP

  • Visite de la ministre des solidarités et de la santé au CHS Servan

    Visite de la ministre des solidarités et de la santé au CHS Servan

  • Retour sur l'Assemblée générale du 23 juin

Une nouvelle fois, la Journée Solidaire des Entreprises Citizen Day, en partenariat avec l’association Unis‐Cité et l’entreprise l’Oréal, s’est tenue à La Maison dans la rue.

Vingt collaborateurs de l’Oréal ont participé avec l’équipe de l’ESI et huit accueillis à un rallye culturel dans le 12e arrondissement. Un parcours de 12 étapes de la place de la Nation à la Gare de Lyon, de la coulée verte à la Bastille en passant par le square de Saint‐Eloi, du Palais de la femme au Palais de la Porte Dorée et de la cour Saint‐Émilion à la cinémathèque.

Huit groupes se sont constitués après le pot d’accueil pour courir dans tout l’arrondissement, répondre aux questions et se retrouver à 12h30 pour un pique‐nique au jardin de Reuilly. Le rallye s’est poursuivi l’après‐midi jusqu’à 15h30, l’heure des résultats, des cadeaux et du bilan de la journée. Un retour très positif sur cette première expérience et des souvenirs... Rendez‐vous en 2019 pour une autre journée de solidarité.

Cette journée fut passionnante et enrichissante à tous points de vue. Nous avons pu échanger avec les personnes de l’association tout en découvrant le 12e arrondissement de Paris et ses recoins les plus secrets. Merci ! ».

Vendredi 20 juillet Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé a choisi le CHS Servan dans le cadre de la thématique de la canicule et de l’accompagnement des personnes vulnérables.

Jean‐Martin Delorme, directeur de la DRIHL Île‐de‐France, Lotfi Ouanezar, directeur de cabinet de Dominique Versini, et François Vauglin, maire du 11e arrondissement étaient également présents.

Accueillis par Antoine Durrleman, Président du CASP, Gilles Petit‐Gats, directeur général du CASP, Arina van de Kerk, directrice du pôle Santé autonomie et logement, Sandrine Poutonnet, responsable communication, et guidés par Laurent Faivre, chef de service du CHS, ils ont visité les parties communes et regardé les photographies prises lors des nombreuses actions de prévention santé organisées dans la structure en lien avec différents partenaires de la ville et dans le cadre d’un financement ARS (nutrition et prévention diabète).

Ensuite, la ministre a rendu visite dans sa chambre à la doyenne de 91 ans, ancienne danseuse des Folies‐Bergères, et à une résidente partageant sa chambre avec une autre résidente. Enfin elle a pris le temps d’un long échange avec les équipes du CHS. Elle s’est notamment préoccupée des difficultés rencontrées par les équipes : les personnes qui n’ont pas la possibilité d’accéder aux dispositifs dédiés au grand âge et les pathologies lourdes et a incité le CASP à participer à une concertation annoncée sur l’accompagnement du vieillissement de la population. Un journaliste de l’AFP de RTL et une photographe du ministère ont couvert l’événement.

Une fresque murale “collaborative” décore depuis quelques semaines les locaux de l’Arapej 93, à Aulnay‐ sous‐Bois.

Le projet de création d’une fresque murale – financé par le LFIA – sur un des murs du jardin des locaux de la rue Aris‐ tide‐Briand a été mené par l’équipe d’Arapej 93 avec l’aide de deux artistes et des personnes accompagnées (sortants de pri‐ son ou sous main de justice).

La réalisation a duré deux mois, à raison d'une session par semaine. Au cours de 8 ateliers, les participants ont pu se familiariser avec le street art, visiter l’atelier des artistes et des murs peints du 13e arrondissement de Paris, trouver la thématique de la fresque et s’entraîner au maniement de la bombe et du pochoir en peignant sur le mur recouvert de papier kraft.

L’inauguration de la fresque a été célébrée lors du dernier ate‐ lier, le 5 juillet, en présence des participants, de représentants de la direction générale et des partenaires.


À l’occasion de la journée mondiale des réfugiés, le 20 juin dernier, la nouvelle Délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés (DiAir) a organisé une table ronde avec des personnes réfugiées.

Alain Régnier, délégué interministériel à la DiAir, souhaitait en effet aller à la rencontre des personnes directement concernées pour échanger avec elles sur la politique d’accueil et d’intégration en France.

Une vingtaine de personnes de tous horizons, dont six représentant de trois familles du Service réfugiés, ont ainsi été invitées à raconter leurs parcours, évoquer leurs difficultés et poser des questions sur le fonctionnement de la société française. Tous ont reconnu que l’accès au logement était une vraie difficulté, à laquelle s’ajoutait les difficultés administratives. La longueur de la procédure d’asile a aussi été soulignée. Plusieurs ont exprimé le besoin d’apprendre le français comme préalable à une intégration réussie et ont regretté que la demande d’asile ne puisse être mise à profit pour cet apprentissage.

Les six personnes suivies par le Service réfugiés ont grandement apprécié ce moment, marqué, nous ont‐elles dit, par de vrais échanges et une réelle écoute, dans un climat bien‐ veillant.

Élise Louboutin actuellement Chef de service Arapej 93, prochainement “chef de service en missions volantes”.

Sa candidature au poste de chef de service en missions volantes a été retenue fin janvier.

Dès qu’un chef de service sera recruté pour la remplacer à Arapej 93, elle prendra ses nouvelles fonctions.

Pouvez-vous nous dire quelle est votre formation et quel a été votre parcours professionnel avant d’intégrer l’association Arapej ?

Élise Louboutin. Je suis de formation éducatrice spécialisée.

J’ai exercé dans plusieurs types de structures : en Maison d’Enfants à caractère social (auprès d’enfants placés), en Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (auprès d’hommes et de femmes sortant de détention ou en aménagement de peine), en prévention spécialisée, en Lits Halte Soins Santé (auprès de personnes sans domicile ayant besoin de soins infirmiers), et en Appartements de coordination thérapeutique (auprès de personnes atteintes d’une maladie chronique lourde et invalidante ayant besoin d’une coordination médicale).

Cela fait quatre ans que vous êtes chef de service à Arapej 93. Qu’est-ce qui vous a motivé pour postuler à cette fonction nouvelle et expérimentale pour une durée d’un an ?

Élise L. La diversité des missions, le challenge professionnel, et ma curiosité de découvrir des nouveaux publics, des nouvelles équipes, et des nouvelles missions.

Vos deux missions principales seront le remplacement de chef de service absent et le soutien auprès d’un directeur de pôle… Pouvez-vous les expliciter ?

Élise L. Lorsqu’un chef de service sera absent pour une durée supérieure à 3 semaines (maladie, formation, ou en attente d’une nouvelle embauche), le directeur du pôle concerné pourra demander mon intervention provisoire.

Les directeurs de pôle pourront aussi demander mon soutien dans le cadre de la mise en œuvre d’un nouveau projet, d’une extension ou autres.

Où serez-vous basée physiquement entre deux missions ?

Élise L. Mon bureau sera installé au siège à Montreuil.

Comment vous projetez-vous dans ce nouveau poste, à quelques jours de votre prise de fonction ?

Élise L. Je suis impatiente de prendre ma première mission. J’espère pouvoir répondre au mieux aux attentes de chacun. Évidement je pense que j’aurai quelques appréhensions les jours qui précéderont ma prise de poste. Mais je suis certaine de trouver en interne les ressources sur lesquelles m’appuyer si nécessaires (que ce soit auprès des équipes en place, des directeurs de pôles/branches et autres).

Malgré la complexité que peut représenter cette mission, j’espère vivre une très belle et riche expérience professionnelle.

Enfin, je suis émue de quitter l’Arapej 93, ses résidents et son équipe auprès de qui j’ai grandement apprécié travailler durant ces quatre années.

Je suis très fière de laisser ma place à la personne qui va me remplacer, ce sont de bons professionnels et un formidable boulot !

L’Assemblée Générale de ce début d’été 2018 s’est tenue comme l’année précédente à l’AEPP, le foyer étudiant de la rue Titon (XIe).

Après le rapport moral du président Antoine Durrleman, le rapport d’activité de Gilles Petit-Gats, directeur général, la présentation des comptes 2017 par Jean-Noël Rachet, trésorier, et le rapport du commissaire aux comptes, les comptes 2017 et le budget 2018 ont été approuvés.

La spécificité de cette assemblée tenait à la présence d’Etienne Pinte (à droite sur la photo) , aujourd’hui président du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale et précédemment membre de la Commission des Affaires Sociales et membre du Conseil d’administration de l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) où il représentait l’Assemblée nationale.

Lors de son intervention, il a dressé une carte de la pauvreté en France, fait part de son analyse de la politique menée actuellement par le gouvernement et donné sa vision de l’accueil des migrants en France.

Organisée par le HCR, la Ville de Paris et la FAS (Fédération des acteurs de la solidarité, ex-Fnars), le rassemblement s’est tenu place de la République à Paris.

Au programme : jeux, concerts, expositions photos, atelier bouquet avec les réfugiés ainsi qu’un défilé de mode « jungle style » inspirée des habits des réfugiés de Calais.

Louiza Daci, directrice du pôle asile du CASP, a participé à une table ronde autour du thème : “Accueil et intégration des réfugiés : quels sont les besoins ?”, au côté des représentants de la Délégation interministérielle Accueil et intégration réfugiés, de l’Unicef, de la Fondation Armée, et d’un migrant.

Louiza Daci à insisté sur le fait que le parcours d’insertion se construit dès la demande d’asile avec notamment la mise en place d’un enseignement de qualité de la langue française, la réduction des délais de signature et de mise en place des Contrat d’intégration républicaine (CIR), la reconnaissance des diplômes étrangers et des permis de conduire. Elle a également insisté sur l’importance de l’accès à l’emploi, levier pour accéder au logement de droit commun, et sur la nécessité de doter les chantiers d’insertion de plus de moyens et de leur donner une dimension régionale.

Mise à jour : Notre animatrice bénévole Florence Dutheil présentera une interview de la réalisatrice du film Stéphane Mercurio dans l'émission "Clin d'oeil" le 31 Mars. A écouter dès 17h45 sur Fréquence Protestante 100.7 FM

Le CASP est partenaire du film "Après l'ombre", un film documentaire sur l'incarcération racontée au travers de témoignages de personnes ayant connu une situation de détention. Sortie en salle le 28 mars

Dans la pièce de théâtre Une longue peine, de Didier Ruiz, trois hommes et une femme qui ont connu la prison pendant de longues années racontent, par fragments, des situations qu'ils ont vécues. La mise en scène laisse entièrement la place à une parole digne et puissante qui évoque, sans détour ni fioritures, des expériences - parfois inimaginables - de leur vie en prison ou au parloir.

S'il évoque ce vécu, le film Après l'ombre met avant tout en évidence le travail d'élaboration de cette parole, soutenue et encouragée par le metteur en scène. Quand on a été privé de liberté(s) pendant si longtemps, quels récits peut-on en faire ? Comment transformer des expériences personnelles douloureuses, parfois ancrées dans la chair, en témoignages que l'autre peut entendre ? C'est ce processus que montre le film. André, Annette, Eric, Alain et Louis témoignent ainsi, avec courage et générosité, de ce qu'ils ont enduré en prison et des traces que celle-ci laisse longtemps après que son ombre se soit éloignée. A nous de nous en saisir pour réfléchir aux débats actuels sur le sens de la peine et la place que doit occuper la peine de prison dans notre système de justice pénale.

 

Voire la bande annonce

Voir le site du film

 

Après l'ombre - Sortie le 28 mars

Réalisation: Stéphane Mercurio - Distribution : Docks 66 - Durée : 93 minutes

Au sein d’un centre d’hébergement accueillant 52 femmes accompagnées par une équipe de 15 salariés (situé dans le 11ième arrondissement de Paris).

 

MISSIONS

Le ou la bénévole aura pour missions

  • Impliquer les résidentes dans l’aménagement et l’entretien de mini jardins ou de mini potagers dans les différents espaces du centre en privilégiant des matériaux de récupération.
  • Et/ou mettre en lien les résidents avec des jardins partagés existants dans l’arrondissement.

 

Action régulière (fréquence à déterminer) en journée, soirée ou week-end.

Dès que possible jusqu’à la fin de l’année.

 

COMPETENCES POUR CETTE MISSION

Connaissances techniques en couture

Capacité d’animation

 

CONTACT

Laurent FAIVRE - Chef de service

laurent.faivre[at]casp.asso.fr

Au sein d’un centre d’hébergement accueillant 54 hommes accompagnés par une équipe de 12 salariés (situé à Ivry-s-Seine près du tram Maryse Bastié 75013 Paris).


MISSIONS

Le ou la bénévole aura pour missions

 

  • Accompagner les résidents dans des activités de bricolage dans les espaces extérieur du centre : fabrication d’un abri, de mobiliser de jardin en privilégiant des matériaux de récupération.

 

Action régulière (fréquence à déterminer) en journée, soirée ou week-end. Dès que possible jusqu’à la fin de l’année (civile ou scolaire).

 

COMPETENCES POUR CETTE MISSION

Connaissances en bricolage

Capacité d’écoute, d’animer un groupe d’adultes

 

CONTACT

Khadidiatou Faye - Chef de service

khadidiatou.faye[at]casp.asso.fr

«DébutPrécédent123456SuivantFin»
Page 1 sur 6

NEWSLETTER

Restez informé de l'actualité du CASP en recevant notre lettre d'information :

NOS STRUCTURES

EMISSIONS RADIO

VIDEO

DERNIER CASPINFO

CASP - Centre d'Action Sociale Protestant

20 rue Santerre - 75012 Paris

Copyright © 2017 | Nous contacter