Le CASP accueille des femmes yézidies

Le CASP accueille des femmes yézidies

  Le CASP a été sollicité le 5 décembre par la Préfecture des Hauts-de-Seine (92) pour l’accue...

Assemblée Générale du CASP - Samedi 15 juin

Assemblée Générale du CASP - Samedi 15 juin

L'assemblée Générale du CASP s’est tenue le samedi 15 juin une nouvelle fois à l’AEPP, le foyer étud...

Visite de l'ESI famille par le Ministre Julien Denormandie

Visite de l'ESI famille par le Ministre Julien Denormandie

Dans le cadre du dispositif des « maraudes mixtes », action croisée des associations, État...

  • Le CASP accueille des femmes yézidies

    Le CASP accueille des femmes yézidies

  • Assemblée Générale du CASP - Samedi 15 juin

    Assemblée Générale du CASP - Samedi 15 juin

  • Visite de l'ESI famille par le Ministre Julien Denormandie

    Visite de l'ESI famille par le Ministre Julien Denormandie

scatvids.club

Le Numéro Vert Arapej service unique en France d'information juridique et sociale par téléphone accessible en prison change de numéro : 0800 870 745.

La ligne dédiée pour les familles et les proches des personnes détenues reste inchangée : 01.43.72.98.41

Nouveaux horaires : 9h à 18h.

 

 


"Avec le film Les Invisibles, en salles le 9 janvier, "toute ressemblance avec la réalité n’est vraiment pas fortuite…"  indique Olivier Bonnin dans le Guide familial. Et pour cause : la co-scénariste Claire Lajeunie avait déjà signé un documentaire sur les femmes invisibles... Quant à Louis-Julien Petit, son réalisateur, il a lui-même fréquenté un accueil de jour parisien, La Maison dans la rue. Et sa cheffe de service, Emmanuelle Faivre, lui a directement inspiré son homologue dans le film interprétée par Corinne Masiero – qui porte d’ailleurs son surnom : “Manu” !

Ce film raconte le combat de travailleuses sociales pour réinsérer des femmes sans domicile avant la fermeture de leur centre d’accueil. Le réalisateur a souhaité « parler aussi de ces invisibles que sont les travailleurs sociaux, qui ne sont pas aidés à aider les autres ».


Lire Des « Invisibles » qui mettent aussi en lumière les assistants sociaux

et https://www.telerama.fr/cinema/films/les-invisibles,n5831838.php

Fin 2017, la Ville de Paris a confié au CASP la mise en œuvre d’un dispositif expérimental d’accompagnement des mineurs marocains en errance sur le quartier de la Goutte d’Or.

Ainsi, l’année 2018 a été consacrée prioritairement à apporter une réponse à la situation de crise humanitaire vécue par ces jeunes. Nous avons constaté les premiers résultats encourageants (cf. Casp-Échos, sept.-2018 ).

Cette première année nous a permis également d’affiner notre évaluation des besoins des jeunes, de construire le partenariat et d’instaurer un climat de confiance avec les habitants et le réseau associatif du quartier de la Goutte d’Or.

Après avoir partagé le bilan de l’expérimentation avec la Ville de Paris et construit un projet de service, nous nous sommes engagés sur deux années supplémentaires afin de conduire une mission éducative.

Le projet repose sur un accompagnement des jeunes 7 jours sur 7, et 24h sur 24. L’équipe pluridisciplinaire intervient sur trois dispositifs :

• La maraude, « l’aller vers » qui permet d’aller à la rencontre des jeunes dans le quartier, d’établir le dialogue et de proposer l’accès aux soins. Cette première étape permet d’engager un second dispositif : l’accès à l’accueil en journée.

• L’accueil de jour est un espace de répit, dédié à l’écoute des jeunes, où l’équipe propose des ateliers éducatifs. Les jeunes ont à leur disposition des douches et des lave-linge.

• L’abri de nuit : en fin de journée, les jeunes les plus vulnérables sont accompagnés par l’équipe vers le local de nuit. Le dîner est pris sur place et des animations socio-culturelles leur sont proposées. La matinée est également consacrée à la participation à des ateliers en lien avec les partenaires.

En journée, certains jeunes participent à des chantiers éducatifs, d’autres sont accompagnés vers les structures de soins ou vers les partenaires du droit commun.

Par notre approche éducative et bienveillante, il s’agit d’offrir aux jeunes une alternative à la vie dans la rue. La finalité est de les faire adhérer à un accompagnement individuel qui permettra d’établir l’interface avec une prise en charge dans le cadre de l’Aide sociale à l’enfance (ASE).

 

NEWSLETTER

Restez informé de l'actualité du CASP en recevant notre lettre d'information :

NOS STRUCTURES

EMISSIONS RADIO

VIDEO

DERNIER CASPINFO

A LOT OF CRAP

CASP - Centre d'Action Sociale Protestant

20 rue Santerre - 75012 Paris

Copyright © 2017 | Nous contacter