Le CASP accueille des femmes yézidies

Le CASP accueille des femmes yézidies

  Le CASP a été sollicité le 5 décembre par la Préfecture des Hauts-de-Seine (92) pour l’accue...

Assemblée Générale du CASP - Samedi 15 juin

Assemblée Générale du CASP - Samedi 15 juin

L'assemblée Générale du CASP s’est tenue le samedi 15 juin une nouvelle fois à l’AEPP, le foyer étud...

Visite de l'ESI famille par le Ministre Julien Denormandie

Visite de l'ESI famille par le Ministre Julien Denormandie

Dans le cadre du dispositif des « maraudes mixtes », action croisée des associations, État...

  • Le CASP accueille des femmes yézidies

    Le CASP accueille des femmes yézidies

  • Assemblée Générale du CASP - Samedi 15 juin

    Assemblée Générale du CASP - Samedi 15 juin

  • Visite de l'ESI famille par le Ministre Julien Denormandie

    Visite de l'ESI famille par le Ministre Julien Denormandie

scatvids.club

Au musée Rodin avec les femmes Yézidies

© Laure Salamon/ Réforme © Laure Salamon/ Réforme

Initiatives. Pour ceux qui n’ont pas la chance de partir en vacances, les structures proposent des sorties, l’été.

Voici quelques initiatives d’associations sociales protestantes.


Au musée avec le CASP


Devant la célèbre Porte de l’enfer, dans le parc du musée Rodin à Paris, la guide demande : « Savez-vous ce que c’est l’enfer ? ». Elle ne peut pas le savoir, mais elle a devant elle des femmes qui en reviennent. Ces quatre jeunes, âgées entre 16 et 24 sont Yézidis. Elles sont arrivées d’Irak à la fin de l’année 2018, dans le cadre d’un programme d’accueil spécial mis en place pour les réfugiés syriens et irakiens.

La guide décrit l’œuvre du sculpteur et raconte comment Ugolin finit par manger ses enfants, car il n’y a plus rien d’autre. Dolveen, 16 ans, trouve que c’est vraiment bizarre comme comportement. Mais la guide la rassure : « Rodin s’est inspiré d’un livre et non de la réalité. » Kul Bahar, 24 ans, a un sentiment de tristesse en s’éloignant vers le fond du parc. « Voir ces sculptures me fait mal, car elles me renvoient à mon histoire et me rappellent Daech », raconte-t-elle, sans entrer dans les détails. Toutes les quatre ont également été touchées par le sacrifice des Bourgeois de Calais, qui relate un épisode de la guerre de Cent ans.

La petite sœur de Kul Bahar, Golsheen, 18 ans, préfère se concentrer sur l’esthétique des œuvres. Tout comme Zhiyan, 19 ans, l’autre sœur, qui apprécie le cadre du parc et en profite pour poser devant la coupole voisine des Invalides.

« C’est une des dernières sorties du mois de juillet, avec la ménagerie du Jardin des plantes, explique Jean-Noël Fayard, l’animateur du centre du CASP, situé à Malakoff, qui a organisé la sortie. Pendant l’été, on essaye de proposer un programme spécial. Nous sommes moins nombreux que prévu aujourd’hui, mais c’était mieux car elles ont pu poser des questions à la guide. Elles ont beaucoup aimé lorsqu’elle leur a expliqué les techniques de moulage. »

Et pour ces jeunes femmes, c’est une belle opportunité d’avoir pu visiter des lieux comme le musée du Louvre et le château de Versailles. En effet, elles doivent quitter leur centre d’hébergement francilien pour une nouvelle destination d’ici à la rentrée.


Laure Salomon / Réforme

https://www.reforme.net/2019/07/31/vacances-deux-initiatives-dassociations-protestantes/


 

Lu 338 fois
Plus dans cette catégorie : Cours d'informatique pour tous »

NEWSLETTER

Restez informé de l'actualité du CASP en recevant notre lettre d'information :

NOS STRUCTURES

EMISSIONS RADIO

VIDEO

DERNIER CASPINFO

A LOT OF CRAP

CASP - Centre d'Action Sociale Protestant

20 rue Santerre - 75012 Paris

Copyright © 2017 | Nous contacter