Parution d'un roman issu d'une enquête sociologique réalisée au CASP Arapej

Véronique Le Goaziou est sociologue. Entre 2011 et 2013, elle a réalisé à la demande de l’ARAPEJ un...

Inauguration du Point d'accès au droit de Paris 19e

Inauguration du Point d'accès au droit de Paris 19e

Le nouveau Point d’accès au droit du 19e arrondissement – le PAD 19 – a été inauguré jeudi 20 septem...

Visite de la ministre des solidarités et de la santé au CHS Servan

Visite de la ministre des solidarités et de la santé au CHS Servan

Vendredi 20 juillet Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé a choisi le CHS Servan dans...

  • Parution d'un roman issu d'une enquête sociologique réalisée au CASP Arapej

  • Inauguration du Point d'accès au droit de Paris 19e

    Inauguration du Point d'accès au droit de Paris 19e

  • Visite de la ministre des solidarités et de la santé au CHS Servan

    Visite de la ministre des solidarités et de la santé au CHS Servan

Actualités

Actualités (3)

Véronique Le Goaziou est sociologue. Entre 2011 et 2013, elle a réalisé à la demande de l’ARAPEJ une enquête qui a nécessité autour de 80 entretiens avec d’anciens détenus et condamnés à des peines alternatives à la prison accueillis dans les différents établissements de l’association ainsi que des entretiens avec l'équipe soccio éducative. L’objectif de son étude intitulée « Sortir de prison sans y retourner » était de fournir des éléments de connaissance et de réflexion sur l’impact et les effets des actions d’accompagnement social de l’ARAPEJ sur le « public justice ».

Les politiques publiques votées depuis lors pour permettre un retour à la vie normale des sortants de prison continuent de laisser les acteurs de terrain dubitatifs ou inquiets, qu’il s’agisse du recentrage de l’action publique sur le « logement d’abord » ou de la frénésie sécuritaire ayant abouti à une augmentation sans précédent de la population carcérale qu’une faveur de principe pour les aménagements de peine ne parvient pas à modérer. Si l’accès au logement ou au travail est le plus souvent malaisé pour les plus démunis, il devient irréalisable pour les personnes pourvues d’un casier judiciaire en sorte que la récidive est une conséquence presque fatale de leur situation.

L’enquête de Véronique Le Goaziou montre combien les missions du CASP ARAPEJ en direction du « public justice » sont peu évidentes au regard, d’un côté, d’une demande potentielle croissante des condamnés et sortants de prison, de l’autre, en contradiction avec les objectifs affichés de lutte contre la récidive et de promotion des aménagements des peine en milieu ouvert, d’une diminution des moyens et d’une forte pression des commanditaires en terme d’efficacité et de visibilité des actions. « Alors que l’incapacité sociale est de plus en plus abusivement renvoyée vers l’indignité morale ou la faiblesse psychologique, les intervenants sociaux comme ceux du CASP ARAPEJ sont les ultimes défenseurs des droits et les compagnons solidaires des personnes en difficulté. A cet égard leur action et leur posture relèvent du politique. Et la participation du CASP ARAPEJ au débat public est plus que jamais une nécessité ».

A partir de l’un de ces entretiens, celui qu’elle a eu avec « Monsieur Viannet », la sociologue est devenue romancière. Le Conseil ARAPEJ engage chacun à lire ce roman donnant à voir tout ce que la rigueur sociologique masque d’ordinaire.

Monsieur Viannet de Véronique Le Goaziou,  La table ronde, collection Vermillon

 

Lire  Article Le Monde des livres

 

Voir Couverture Roman Mr Viannet

 

Lire Etude sortir de prison sans y retourner

Le nouveau Point d’accès au droit du 19e arrondissement – le PAD 19 – a été inauguré jeudi 20 septembre. Il est désormais situé en façade d'immeuble, donc visible de la rue, dans des locaux spacieux et lumineux… Un changement apprécié des bénéficiaires comme de l’équipe, puisque les anciens locaux étaient situés au sous-sol de cet espace.

L’inauguration a débuté par la visite des locaux, et Romain Leday, coordinateur du PAD, a présenté aux invités et élus les activités du PAD.

Pierre-Louis Duméril, vice-président du CASP, a fait ensuite l’historique de ce PAD confié à l'Arapej lors de sa création en 2007, et indiqué combien l'accession aux droits des personnes accompagnées est une priorité du projet associatif du CASP.

Puis sont intervenus François Dagnaud, maire du 19e, Ivoa Alavoine, directrice des Affaires juridiques de la Ville de Paris, Roger Madec, président de Paris-Habitat, gérant de l'immeuble et toujours élu et ancien maire du 19e, Véronique Le Vieux, chargée des Ressources humaines, du dialogue social et de la qualité des services publics, et François Molins, procureur de la République près du TGI PARIS.

Des personnes du quartier, des bénéficiaires et des partenaires s’étaient réunis nombreux devant le PAD pour les différentes interventions.

 

 

Le Point d’Accès au Droit du 19e arrondissement de Paris (PAD 19) est un service public de la Ville de Paris créé et approuvé par la délibération du Conseil de Paris en 2007.

Mission du PAD 19

Ce lieu, ouvert à tous du lundi au vendredi toute l'année, propose gratuitement des informations et consultations juridiques, une aide et un accompagnement dans les démarches administratives et juridiques, ainsi qu'un accès à des médiations.

Profil du public accueilli

Majoritairement féminin (55%), résidant dans le quartier du 19e (65%) et pour 18% autour de la place des Fêtes : un service de proximité !

35% des usagers ont déjà fréquenté l’accueil du PAD 19 ; 54% en sont à leur première visite.

Ils ont eu connaissance de la structure au travers de médias (20%) ou via le bouche à oreille (15,5%).

Autres sources d’orientation vers le PAD 19 : la mairie d’arrondissement (8,5%) et les services sociaux (12%).

Données chiffrées 2017

- 13.082 personnes reçues à l’accueil – dont 4.475 personnes sur place (environ 34% du public) et beaucoup par téléphone pour prendre un rendez-vous ;

- 157 prises de contact par courriel ;

- 4.955 personnes reçues en permanences ;

- 3.454 accueils renforcés (qui représentent 28% de l’activité de l’accueil).

Vendredi 20 juillet Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé a choisi le CHS Servan dans le cadre de la thématique de la canicule et de l’accompagnement des personnes vulnérables.

Jean‐Martin Delorme, directeur de la DRIHL Île‐de‐France, Lotfi Ouanezar, directeur de cabinet de Dominique Versini, et François Vauglin, maire du 11e arrondissement étaient également présents.

Accueillis par Antoine Durrleman, Président du CASP, Gilles Petit‐Gats, directeur général du CASP, Arina van de Kerk, directrice du pôle Santé autonomie et logement, Sandrine Poutonnet, responsable communication, et guidés par Laurent Faivre, chef de service du CHS, ils ont visité les parties communes et regardé les photographies prises lors des nombreuses actions de prévention santé organisées dans la structure en lien avec différents partenaires de la ville et dans le cadre d’un financement ARS (nutrition et prévention diabète).

Ensuite, la ministre a rendu visite dans sa chambre à la doyenne de 91 ans, ancienne danseuse des Folies‐Bergères, et à une résidente partageant sa chambre avec une autre résidente. Enfin elle a pris le temps d’un long échange avec les équipes du CHS. Elle s’est notamment préoccupée des difficultés rencontrées par les équipes : les personnes qui n’ont pas la possibilité d’accéder aux dispositifs dédiés au grand âge et les pathologies lourdes et a incité le CASP à participer à une concertation annoncée sur l’accompagnement du vieillissement de la population. Un journaliste de l’AFP de RTL et une photographe du ministère ont couvert l’événement.

sildenafil prix - Acheter viagra

NEWSLETTER

Restez informé de l'actualité du CASP en recevant notre lettre d'information :

NOS STRUCTURES

EMISSIONS RADIO

VIDEO

DERNIER CASPINFO

CASP - Centre d'Action Sociale Protestant

20 rue Santerre - 75012 Paris

Copyright © 2017 | Nous contacter