Lettre aux député-e-s : proposition d'amendement des articles 27 et 28 de la loi de programmation et d'orientation sur le redressement de la justice

Lettre aux député-e-s : proposition d'amendement des articles 27 et 28 de la loi de programmation et d'orientation sur le redressement de la justice

Retrouvez ci-dessous la lettre inter-associative aux député-e-s, signée par le CASP-ARAPEJ, relative...

Budget pénitentiaire 2018 – Pour un vote éclairé

Budget pénitentiaire 2018 – Pour un vote éclairé

Dans une démarche inédite, 27 associations et syndicats impliqués dans le champ pénitentiaire interp...

Rapport d'activité 2016 du CASP

Rapport d'activité 2016 du CASP

Le rapport d'activité du CASP pour l'année 2016 est disponible. Vous pouvez le télécharger ci-dessou...

  • Lettre aux député-e-s : proposition d'amendement des articles 27 et 28 de la loi de programmation et d'orientation sur le redressement de la justice

    Lettre aux député-e-s : proposition d'amendement des articles 27 et 28 de la loi de programmation et d'orientation sur le redressement de la justice

  • Budget pénitentiaire 2018 – Pour un vote éclairé

    Budget pénitentiaire 2018 – Pour un vote éclairé

  • Rapport d'activité 2016 du CASP

    Rapport d'activité 2016 du CASP

AUTRES ACTUALITES

EVENEMENTS

Grâce au partenariat avec Dons Solidaires, un atelier maquillage et soin a pu être organisé au Centre d’hébergement de stabilisation de Servan, à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes du 8 mars. Pendant tout l’après-midi, près de 20 résidentes du CHS – qui accueille des femmes isolées – ont pu bénéficier des talents et du professionnalisme de collaboratrices des Galeries Lafayette qui les ont initiées aux gestes beauté, afin de les conforter dans leur féminité. Un petit nécessaire de maquillage leur a été offert à l’issue de l’atelier. Une initiative qui a fait sens aux yeux de ces femmes souvent désocialisées et qui n’ont parfois plus l’occasion de prendre soin d’elles. « On va de nouveau regarder le miroir, comme les femmes qui veulent rester jeunes… » confie Camelia. Mais c’est surtout le temps passé, le don de soi au service des autres qui a fait résonance auprès d’elles : « On a reçu des dames qui sont venues pour nous faire belles, c’est ça qui m’a touchée ! » nous dit Albertine. « Ça m’a marquée, car ce sont des personnes qui se sont déplacées pour nous ; ça nous donne de la valeur et on les remercie pour ça. C’est important, ça nous fait plaisir, c’est une journée exceptionnelle. » fait remarquer Angèle. Une journée qui restera dans les mémoires, et une envie non dissimulée pour ces femmes de voir ce genre d’initiative se renouveler.

C’est en partenariat avec l’Agence du Don en Nature et Comptoir des Cotonniers qu’un atelier “Estime de soi” a été organisé le 22 mars après-midi dans la salle polyvalente de la résidence Polonceau transformée pour l’occasion en boutique solidaire éphémère. Cet atelier a profité à 68 femmes accompagnées par le CASP, toutes inscrites dans une démarche d’insertion professionnelle : 49 par le service Emploi, 5 par le service Réfugiés, 10 par le pôle Famille et 4 par le pôle Logement. Conseillées avec soin par 11 salariées du siège social de Comptoir des Cotonniers, ces femmes se sont senties comme de “véritables clientes”... Après de nombreux essayages, les femmes ont pu choisir une tenue complète en vue de leurs futurs entretiens de recrutement.

La Fédération des associations socio-judiciaires, qui rassemble près de 150 adhérents dont le CASP, interpelle les candidats à la présidentielle sur les orientations de politique publique en matière de justice.

La fédération a envoyé à la presse et aux candidats un communiqué de presse, ainsi qu’un plaidoyer qui présente les constats du secteur socio judiciaire, les enjeux et les propositions.

Téléchargez le communiqué de presse

Téléchargez le plaidoyer

Les réservations sont maintenant disponibles ! Voir plus bas pour réserver vos places

 

Pour fêter les 20 printemps du service Numéro Vert de l'ARAPEJ, le CASP organise un concert solidaire le samedi 20 mai 2017, à 20 heures.

Avec le Chœur Allegretto de l’Église Protestante Unie de Montparnasse-Plaisance, dirigé par Christian Ramamonjisoa – dont les recettes seront versées au Numéro Vert.

Au programme : musique baroque française, avec des pièces de Charpentier, Delalande, Campra.

Lieu du concert :

Eglise Protestante Unie de Montparnasse Plaisance

95 rue de l'Ouest - 75014 Paris Visualiser l'adresse sur Google Maps

Prix de la place : 20€ au tarif standard, ou 30€ au tarif "soutien"

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour acheter ou réserver vos places en ligne - Paiement sécurisé :

Achetez vos places

Vous souhaitez régler par chèque ?

Adressez votre paiement à : CASP-Numéro vert Arapej - 88, rue Robespierre 93100 Montreuil.

Merci d'indiquer au dos "pour le Numero Vert" ainsi que :

  • votre nom
  • le nombre de places (1 place = 20 € au tarif standard, ou 30 € au tarif "soutien")
  • vos coordonnées.

Les places vous seront alors transmises par courrier avant le concert. Vous pourrez également les retirer sur place.

Pour toute question sur l'événement ou la réservation de vos places :

Téléphone : 01.43.72.98.39 - Email : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


 

Numéro Vert ARAPEJ

Créé par l’Arapej en 1997, le Numéro vert est une plate-forme téléphonique d’accès au droit,  destinée à répondre aux besoins d’informations juridiques exprimés par les détenus et les proches des détenus. Douze ans plus tard, en 2009, ce numéro devient accessible en détention et les détenus peuvent directement appeler le “Numéro vert Arapej” (considéré comme un numéro dit « humanitaire », au même titre que “Croix-Rouge écoute les détenus” et “Sidaction”). Le nombre d’appels émanant des personnes détenues augmente très rapidement jusqu’à représenter aujourd’hui près de 95 % des appels traités. Face à l’encombrement de la ligne du Numéro vert, une ligne dédiée aux appels des familles et des proches est créée en 2015. Enfin, quelques rares appels proviennent de professionnels (travailleurs sociaux, etc.) ou de bénévoles (visiteurs de prison, etc.) qui ont besoin de renseignements pour aider les personnes détenues qu’ils accompagnent. Le Numéro vert a pour principaux objectifs de donner une information juridique et/ou sociale fiable pour que le détenu puisse exercer ses droits et faire les démarches nécessaires pour résoudre des problématiques complexes, ce qui constitue un préalable nécessaire pour un parcours d’insertion réussi. En 2016, le Numéro vert a traité 7.787 appels et répondu à 9.061 questions de détenus. Ce service téléphonique est très peu financé par les pouvoirs publics. Ses financeurs sont des fondations comme : la Fondation M6, le Fonds Barreau de Paris Solidarité, la Fondation Clarence-Wesburry, etc.

Plus d'informations sur le Numéro Vert en cliquant ici.

Faire rimer solidaire et concert.

Faire rimer solidaire et concert. C’est autour de cette volonté, aidé par les rythmes et voix d’artistes internationaux tels que Faada Freddy, Culcha Candela, Bagarre ou Awa Ly, que se sont rassemblées plus de 700 personnes désireuses de soutenir la cause des familles migrantes dans un esprit festif.

Le concert en faveur des familles et enfants réfugiés -organisé par l’OFAJ (Office Franco-Allemand pour la Jeunesse) en partenariat avec la Ville de Paris-  qui a eu lieu le 26 janvier dernier dans la mythique salle parisienne de l’Elysée Montmartre, a rencontré un vif succès auprès d’un public à la fois engagé et dynamique, avec la volonté de faire bouger les lignes et les consciences sur la question de l’accueil des populations migrantes.

Le CASP était bien entendu présent pour accueillir, renseigner et sensibiliser les personnes sur ce sujet.

Sandrine Poutonnet, responsable communication et Laeticia Kusuamina, responsable de Jardin du Monde ont pris la parole pour présenter l'association et la structure bénéficiaire des recettes du concert.

Le CASP, a bénéficié de la moitié des recettes du concert, soit 4350 € qui sera versé à à Jardin du Monde.

Il s'agit d'un centre d’hébergement d’urgence pour accueillir des femmes enceintes et avec enfants demandeuses d'asile.

Grâce aux recettes du concert le centre pourra notamment concrétiser un projet d'activités physiques dédié aux enfants de 3 mois à 10 ans : psychomotricité, éveil corporel, yoga maman-bébé, danse et sports d'équipe.

 

Mercredi 8 février a marqué le début "L'Autre Campagne", la campagne 100% réseaux sociaux de déconstruction des préjugés, à l'initiative du Collectif des Associations Unies -dont est membre le CASP- et le collectif Alerte.

Fédérée autour du hashtag #DansLaVraieVie, cette campagne aura pour but de défaire les idées reçues associées aux publics les plus fragiles (chômeurs, allocataires des minimas sociaux, réfugiés ...) en les opposant à la réalité des situations, en s'appuyant sur des faits clairs et établis.

Basée sur un mécanisme de viralité grâce à l'action conjointe de 50 associations de renom, cette campagne sera menée de façon régulière sur Twitter et Facebook durant toute la période pré-électorale, généralement propice aux dérapages de personnalités politiques sur ces sujets.

Visuel de campagne #DansLaVraieVie

Un site de campagne a été lancé conjointement, sur lequel seront posté les supports au fur et à mesure :

Vous pouvez prendre part à cette campagne en aimant, en retweetant ou en vous exprimant sur ces interventions.

Retrouvez le CASP sur les réseaux sociaux:

C'est dans un ancien hôtel particulier qui abritait les bureaux d'une banque que le CASP a ouvert le 28 novembre dernier, après une période de travaux, un nouveau centre d'hébergement situé dans le XIIe arrondissement de Paris, place Félix Eboué. Ouvert 24h/24, 7 jours sur 7, il accueille des personnes ayant un parcours de rue plus ou moins long: principalement des femmes, des couples avec enfants et des familles monoparentales avec au moins un enfant mineur à charge.

Le centre occupe deux étages et un rez-de-chaussée, pour une surface d'environ 700m². Un étage de 38 places est dédié à l'accueil des familles. Il peut en accueillir jusqu'à 7, dont éventuellement des familles multigénérationnelles. L'autre étage accueille 2 femmes seules.

L'objectif est de fournir un accueil et un accompagnement inconditionnels à des personnes privées de logement ou d'hébergement pérenne. Un accompagnement socio-éducatif est proposé dès l'admission des personnes au sein de la structure. Le principe de non-remise à la rue, inscrit dans le droit au logement opposable (DALO); sera notamment pleinement respecté par le CHU.

Vendredi 25 novembre, Catherine Baratti Elbaz, maire du XIIe arrondissement, a visité les lieux et renouvelé comme à l'accoutumée ses encouragements ; et souhaité en particulier une bonne intégration de la structure dans le quartier. Une réunion publique d'information sur ce centre, présidée par la Maire et à son initiative, a été organisée le 1er décembre.

«DébutPrécédent1234SuivantFin»
Page 4 sur 4

NEWSLETTER

Restez informé de l'actualité du CASP en recevant notre lettre d'information :


Après avoir cliqué sur "S'inscrire", vous recevrez un email vous invitant à valider votre inscription.

NOS STRUCTURES

IMPLANTATIONS

EMISSIONS RADIO

VIDEO

DERNIER CASPINFO

CASP - Centre d'Action Sociale Protestant

20 rue Santerre - 75012 Paris

Copyright © 2017 | Nous contacter